11  juil
Campagne Cap Cétacés - Juin

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord

 

La météo très exceptionnelle qui sévit sur le sud depuis fin avril, et qui se poursuit à l’heure où j’écris ces lignes avec de gros orages et un ciel de novembre sur Marseille, a fortement impacté la mission. Sur les trois semaines prévues nous n’avons pu être en mer que deux, et sur ces deux semaines nous n’avons eu que 3 jours de conditions vraiment  favorables. Pour le reste, la mer et le vent ont toujours été à la limite de l’acceptable, ce qui réduit considérablement l’efficacité des observations. La météo nous a également barré la route de l’ouest : large de Marseille et golfe du Lion, qui sont certainement des secteurs plus favorables à cette période de l’année.

A l’épreuve du terrain, WWF Columbus s’est révélé un outil efficace et agréable pour ces missions. Les améliorations apportées en un temps record par Jean-Yves, Jacques et Nicolas lors de l’escale du bateau à Marseille début mai ont parfaitement rempli leur office. WWF Columbus offre de bons postes d’observations à l’avant, que l’on peut encore améliorer pour les phases critiques en montant sur le toit. Trois ordinateurs peuvent prendre place dans le pupitre refermable imaginé par Jean-Yves et le “plumier géant” permet de ranger toutes nos petites affaires à l’abri de l”humidité. Enfin, WWF Columbus est un vrai voilier, confortable à la mer, de jour comme de nuit.

Un grand merci à l’équipage avec mention spéciale pour Jacques dont les talents de bricoleur “no limit” nous ont vraiment facilité la vie.

Côté baleines le bilan est meilleur que celui de juin dernier avec 8 rorquals observés, dont 5 que nous avons photo-identifié, et 4 qui nous ont offert gracieusement un petit échantillon de peau et de lard pour analyse après quelques rapides négociations. Nous avons par ailleurs traversé des eaux vertes, riche en plancton, ce qui est assez prometteur pour la suite de la saison. Cette année, contrairement à 2007, l’hiver a été froid et les vents fréquents ont brassé la mer, fait remonter les eaux profondes et froides riches en éléments nutritifs, amorçant la pompe de la chaîne alimentaire. Un petit coup de soleil par-dessus et c’est l’explosion du phytoplancton, qui après quelques étapes dont je vous passe les détails, aboutira au krill dont se nourrissent les baleines, les goulues.

Une leçon de cette campagne de printemps est qu’elle a certainement été un peu précoce. Les rorquals commencent tout juste à revenir dans ce secteur et la météo est évidemment plus incertaine, même si de ce côté il faut s’attendre à tout. Il faudra la programmer en juin pour l’année prochaine.

Nous avons fini la mission sur l’île des Embiez ou WWF Columbus a participé à une petite fête avec l’Institut Océanographique Paul Ricard pour marquer la journée mondiale des océans. La sortie prévue avec des enfants à bord a malheureusement été annulée, devinez pourquoi, je vous le donne Emile, la météo ! Nous avons malgré tout eu une page sur le programme Cap cétacés et notre partenariat dans Var-Nice matin ce dimanche.

WWF Columbus est de retour à Marseille pour deux semaines, amarré à deux pas de nos bureaux, le long du quai le plus passant du vieux port. Il sera équipé dès demain d’une exposition sur l’empreinte écologique et servira d’appui pour les équipes de street fund raising qui sévissent en ce moment par chez nous. Nous les avons emmené ce matin avec Jean-Yves pour une visite, ils avaient l’air content.

Prochaine étape : convoyage vers l’Atlantique pour Brest 2008.

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire

Attention : La modération est activée et peut retarder la publication de votre commentaire. Il n'est pas nécessaire de renvoyer votre commentaire.