Les « mécanos-bricolos » ont fait du super boulot. Une fois la panne diagnostiquée, ils ont changé la pièce. Un bon repas et un peu de sommeil puis nous avons fait route à 2H du matin en direction du sud est. A 7H nous sommes sur la ligne de bathymétrie des 1 500m au large de la Ciotat.
8h, une première baleine est repérée. Discrète, deux à trois respirations puis une dizaine de minutes de navigation faisant cap à l’Est. Le moment disponible pour l’approcher est très court. Nous réussirons malgré tout à la biopsier puis à faire une photo de sa dorsale. C’était un petit animal, plutôt maigre et très parasité.
En début d’après midi : deuxième baleine, petit animal aussi (7m environ) beaucoup plus tranquille que la première, restant de grandes périodes à la surface. La photo identification est faite rapidement. En revanche la biopsie n’est pas facile à envisager : l’animal découvre très peu son dos lorsqu’il sonde, laissant peu d’espace pour le tireur. Un peu de patience et d’adresse : la deuxième biopsie de la journée est faite à 15H.

Rorqual commun - © Frédéric Bassemayousse Rorqual commun - © Frédéric Bassemayousse Rorqual commun - © Frédéric Bassemayousse Rorqual commun - © Frédéric Bassemayousse

Discrète, très discrète
CREDIT :  Frédéric Bassemayousse

La météo semble rester au beau dans cette zone ouest ce qui est plutôt rare, nous resterons là cette nuit pour explorer le talus continental et le large du Golfe du Lion demain.
Alors que nous sommes en train de nous attabler autour d’un plat de pâtes carbonara, Fred fini le plein d’essence du pneumatique et … Isabelle voit une baleine !
Ni une ni deux, Fred m’embarque avec le matériel malgré le soleil couchant, il est 20H passé…
Une fois sur la zone où l’animal a été observé, nous coupons le moteur pour écouter (plus que pour voir…). Vu l’heure tardive, nous décidons qu’à 20H15 nous rentrons sur le WWF Columbus.
20H15 « souffle »  elle est juste derrière nous. Fred a préparé la flèche, je pilote. Nous n’avons qu’une seule chance pour cette biopsie. La chance est avec nous, la biopsie est réussie du premier coup.
La lumière a beaucoup baissée mais nous décidons d’attendre sa prochaine remontée pour faire une photo de sa dorsale et en avoir la silhouette générale. Ce sera chose faite, plutôt artistique comme photo ID….
Il est temps de rentrer à bord, des pâtes carbo nous attendent !

Flou artistique de la dorsale de Bpc (Bp pour Balaenoptera physalus et la lettre C car il s’agit de la troisième baleine biopsiée et photo identifiée de la journée. Chaque jour le compte repart à partir de la lettre A).
CREDIT Frédéric Bassemayousse

Amandine à bord du WWF Columbus.

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire

Attention : La modération est activée et peut retarder la publication de votre commentaire. Il n'est pas nécessaire de renvoyer votre commentaire.