12  sept
Le 12 septembre - Cachalot, et vent qui soufflent !

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord

Après une nuit au mouillage à Bordighera, nous nous attendions à une journée identique à la précédente. Celle-ci se calquait plutôt bien car un cachalot se présentait à nous à l’heure de notre première observation et au même point géographique que le dernier.

Nous essayons en vain de préparer le pneumatique avant sa sonde. Nous en somme quitte pour 55 minutes d’hydrophone et d’attente. Dans le soleil, le souffle est repéré à 500 mètres à l’Est. Arrivé à proximité, nous sommes à nouveau atterrés par la proéminence de chair qui s’élève à l’avant de la nageoire dorsal. Encore un coup d’hélice qui a lacéré l’animal comme un jambon dans une machine. L’animal est évidemment craintif, et nous nous efforçons d’être les moins pressants possible. Finalement, nous obtenons un échantillon par un tir de longue distance.

Les biopsies des cachalots sont traitées à bord du WWF columbus. Nous séparons la peau du gras que nous coupons en deux parties. La peau détermine l’ADN et l’information sur ses penchants gastronomiques, le gras  permettra de déterminer les types ainsi que les taux des contaminants. Introduits dans des tubes stériles, nous les conservons dans un congélateur prévu à cette effet. Au retour, les échantillons seront envoyés par transports spéciaux aux différents laboratoires qui procèderont aux analyses.

Ce sera la dernière observation de la journée. Le vent prévu à 10 nœuds forci à 20. La mer écume et nous contraint à l’abandon. Résignés, nous pointons le nez du WWF columbus sur San Remo. Escale somme toute nécessaire pour faire les niveaux de l’eau et du gasoil.

Fred à bord du WWF columbus.

Nous avons rarement vu un animal aussi profondément blessé que celui-ci

WWF columbus a Saint Remo, en prison ?

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire

Attention : La modération est activée et peut retarder la publication de votre commentaire. Il n'est pas nécessaire de renvoyer votre commentaire.