Comme prévu aujourd’hui nous devons rester à l’abri. Nous sommes arrivés à Antibes hier soir. Après les tumultes d’une nuit où chacun s’est exercé aux arts martiaux, nous quittons nos cocons improvisés sur le pont et nous levons avant l’aube. En cause : les moustiques tigres, par dizaines, qui ont investi nos quartiers en se délectant de notre agacement et en nous transformant tantôt en Jabba The Hut tantôt en Elephant Man (merci Fred !).

Après les croissants du petit-dej (merci Fred ! remplace et annule le précédent), Bruno apprend une très grave nouvelle et doit nous quitter. C’est en lui souhaitant tout le courage possible que nous l’accompagnons à la gare. Bruno on pense fort à toi !

Cet après midi nous profitons de notre temps « libre-forcé » pour mettre à jour les données, visiter la ville, photographier les remparts et la vue alpine.

Antibes :

« A l’origine terre des tribus ligures puis des tribus celtes, Antipolis est fondée par les phocéens, des Grecs venus d’Asie mineure, et devient un comptoir commercial au IVe siècle avant J.C. Lorsque les Romains s’y installent, Antipolis devient Antiboule : théâtres, ampithéâtres, thermes et autres aqueducs font leur apparition. La ville est alors un  lieu privilégié du commerce et du passage en Méditerranée. A la chute de l’empire romain, Antibes devient un évêché et doit faire face, durant la période médiévale, aux invasions barbares des Goths, des Wisigoths puis des Sarrasins, dont elle se protège en construisant ses premiers remparts, puis ses tours carrées dites « sarrazines », qui veillent encore aujourd’hui sur la vieille ville ». Infos de antibes-juanlespins.com.

Antiboise oblige, puisque la question m’a été posée voici un poste dédicace.

A 23h00, la houle s’intensifie et le mouillage devient vite inconfortable. Dans le roulis les caisses de matériel glissent à bâbord, ah non à tribord, euh non à bâbord,. jusqu’à ce qu’agacés nous rentrions au port nous abriter, non sans inquiétude pour demain. Un couloir d’accalmie devrait cependant nous permettre une percée le temps d’une petite journée d’observation et de rentrer à bon port dans la soirée. Nous gardons espoir en rejoignant Morphée sur cette pensée.

Pneumatique et les remparts d’Antibes

Fichier météo de vendredi...tous aux abris!

Météo de vendredi…tous aux abris!

Aurélie à bord du WWF columbus

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire

Attention : La modération est activée et peut retarder la publication de votre commentaire. Il n'est pas nécessaire de renvoyer votre commentaire.