Aujourd’hui mêmes conditions, même résultat !

Aujourd’hui, Dr Sergi Tudela, responsable du programme pêche au WWF Méditerranée nous a rejoint et fait part aux journalistes des derniers résultats obtenus grâce à la mission « sur la piste du thon rouge de Méditerranée ».

Il est 13h30 lorsque droit devant des thons s’agitent et sautent à la proue du bateau . 5 minutes de suspens… la prise est faite! Le thon capturé sera relâché quelques secondes plus tard mais pas sans sa balise interne. Cette zone où de nombreux thons rouges sautent en tout sens est aussi appréciée d’un groupe de 10 dauphins bleus et blancs et de deux rorquals communs qui nous escortent pendant de longues minutes. Décidément deux jours de suite les baleines, ambassadrices, nous aurons porté chance.

Pas de commentaire »


Départ du port de Roses à 7h30 après avoir accueillis journalistes et équipes du WWF Méditerranée.

Dr Gemma Quilez responsable de la mission définit la route à suivre et nous prenons le large.

Giulio Urbani biologiste marin pêcheur met en place les différentes cannes qui nous servirons pour la capture. Nous croisons deux rorquals communs puis l’alerte est donnée.. Ça mord !

Selon la taille du thon rouge capturé, une balise interne ou externe sera apposée afin de suivre les trajectoires du poisson durant plusieurs semaines, mois ou années !Lorsqu’un thon rouge est capturé, les différentes étapes aboutissant à son marquage se déroulent en quelques secondes.Un marquage interne ou externe sera privilégié en fonction du poids de l’animal.En cas de marquage interne, le thon est remonté à bord et placé sur une table opératoire alimentée d’eau de mer. L’animal est immobilisé, un linge humide est placé sur ses yeux afin de minimiser son stress. Une incision ventrale permet l’insertion de la balise. Puis, désinfection, deux points de sutures et l’animal est replongé à l’eau. La balise pourra être récupérée et révéler ses informations lorsque le thon sera capturé par un pêcheur. A cet effet une fine marque promettant récompense est fixée sur le flanc de l’animal avant sa remise à l’eau. Elle sert à signaler aux éventuels pêcheurs qui captureront le poisson qu’il faut retirer la balise interne et la restituer au WWF Méditerranée. Si le poisson capturé pèse plus de 40kg, il est marqué avec une balise externe. Dans ce cas le processus de marquage est plus rapide. Le poisson est tenu près de la surface de l’eau et la balise émettrice est fixée à la base de sa nageoire dorsale à l’aide d’une longue perche. La balise se décrochera au bout de plusieurs mois.

Pas de commentaire »

Dimanche 10 juillet 2011, il est midi quand le Columbus arrive au port de Roses en Espagne et se prépare à recevoir pour la quatrième année consécutive les participants de la mission Thon rouge WWF Méditerranée. A son bord sont attendus scientifiques, naturalistes, pêcheurs et journalistes.

Objectif de la mission : contribuer à la sauvegarde du thon rouge de Méditerranée.

Comment ?

En apposant des balises de suivi sur les individus afin de déterminer leurs mouvements migratoires.

Pourquoi ?

Ces connaissances sur l’espèce nous permettent de mieux la connaître pour mieux la protéger. Le projet à déjà fourni des renseignements précieux sur cette espèce migratrice emblématique : parcours des individus et routes suivies, échanges entre Méditerranée et Atlantique, saisonnalité des comportements et migrations.

C’est ainsi que commence la piste du thon rouge de Méditerranée IV, piste durant laquelle le Columbus sillonnera pendant une semaine les eaux françaises et espagnoles à sa recherche…

Pas de commentaire »

http://www.channel4.com/news/articles/science_technology/extinction+threat+to+bluefin+tuna/3352597

Pas de commentaire »

Un gros coup de tramontane est annoncé pour le début de l’après-midi sur la zone du Cap Creus et nous ne pourrons sûrement pas sortir demain. Nous partons tôt du port de Rosas et rien ne laisse présager la montée du vent. Le ciel est clair et la mer est comme un lac. Nous réussissons à marquer deux thons rouges de 60 et 80 kilos sur les bateaux en pêche à proximité du Columbus. L’équipe est sur le qui-vive, le temps presse. A 13h, la tramontane arrive et rend délicat le transfert de l’équipe sur le pneumatique. La décision de rentrer est prise collégialement pour la sécurité de tous.

Charles à bord du Columbus 

Pas de commentaire »

Pour la première fois, nous partons sur un site où les plaisanciers tentent de capturer des thons rouges de grande taille. Il s’agit d’une fosse sous-marine qui s’arrête à quelques centaines de mettre du Cap Creus. Nous avons loué un pneumatique rapide pour emmener en quelques minutes l’équipe technique à bord des bateaux où un thon rouge a mordu. L’attente sera longue puisque le premier départ se fait vers 16h et grâce à Fred, notre ami photographe, Pablo pourra marquer deux thons avant la fin de la journée. Le plus gros des deux frôle la centaine de kilos ! Les informations qui seront recueillies par ce pop-up tag seront essentielles pour notre travail de connaissance et de protection du thon rouge.

Charles à bord du Columbus

Pas de commentaire »

Pour cette belle journée, nous parcourons les zones propices avec un navire de pêcheurs plaisanciers qui participe au concours catch and release (les poissons sont remis vivants à l’eau après la capture). Il nous est d’une grande aide puisque avec sa vitesse supérieure à la notre et une belle collection de leurres il va capturer et relâcher six thons au cours de la journée. Nous décidons donc de mettre à l’eau un pneumatique avec l’équipe de Pablo, notre spécialiste du marquage, à bord. Grâce à cette association, nous posons deux tags sur des spécimens d’une trentaine de kilos. Beau travail !

 

Charles à bord du Columbus

Pas de commentaire »

Pour le deuxième jour consécutif, nous ne parvenons pas à capturer le moindre thon rouge. L’ambiance est électrique, tout le monde scrute la surface de la Méditerranée dans l’espoir de repérer les bancs. Mais rien n’y fait. Pas la moindre activité. Nous retenterons notre chance demain…

Charles à bord du Columbus

Pas de commentaire »

02  sept
lundi 31 août 2009 : Chou blanc

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord, Missions thons rouges

Le temps est parfait sur la Catalogne, un grand ciel bleu et juste ce qu’il faut de vent pour faire avancer notre fier navire. Les chasses de thons rouges ne tardent pas à percer la surface de la mer. Nous essayons toutes sortes de leurres pour capturer ce magnifique poisson. Mais rien n’y fait. Aucun thon ne sera remonté aujourd’hui.

Charles à bord du Columbus

Pas de commentaire »

 Pour cette première journée de marquage, les éléments sont contre nous. Un vent de force 7 à 8 et des creux jusqu’à 2 mètres et demi nous tiennent compagnie toute la journée…Malgré ça l’équipe est motivée et accueille sur le bateau une équipe de journalistes de TF1.

Après un premier thon raté, le bruit du moulinet se fait entendre. Ballottés par les vagues et les bourrasques nous réussissons à hisser à bord et à tagger un thon rouge de plus de 30 kilos pour 1 mètre 15. C’est un record pour le Columbus ! Tout le monde est aux anges, l’opération c’est très bien passée et les images prises sont bonnes.

Dans l’après-midi, nous capturons et marquons un autre thon et regagnons le port de Rosas fatigués mais satisfaits.

Charles à bord du Columbus

 

Pas de commentaire »

« Articles précédents