5h00 du matin, nous retrouvons l’équipe des enfants de la Mer à proximité  de l’esplanade Charles Trenet, lieu ou se tiendra l’exposition des 1600 pandas.

Après quelques péripéties amenant à la phrase du jour : «  lorsque tu pars en baignade nocturne avec 3 de tes copains et que vous ne ressortez que 3 de l’eau, penses à vérifiez la banquette arrière de ta voiture », nous commençons la mise en place du périmètre accueillant les 1600. A l’ordre du jour, plantage de bambous, montage de la tente géante, déchargement des pandas du camion, dispositions et répartitions de ces derniers sur la plage, et décoration du stand.

Après une heure et demie de labeur, voici enfin l’exposition installée. Et le résultat est pour ainsi dire très réussi !! Nous attendons maintenant les premiers touristes pour commencer notre vague de sensibilisation.

Il est maintenant 12h, et les VIP se pressent autour du WWF columbus avant de partir en mer jusqu’à 14h. A bord, Jean-Yves Terlain aux commandes, Carole Balducci ainsi que le Maire d’Argelès sur Mer.

Après une manœuvre périlleuse, le WWF columbus arrive à se glisser dans le chenal et ainsi permettre aux photographes présents pour l’occasion de réaliser de magnifiques clichés des 1600 pandas se trouvant en face d’eux.

La fin de journée se déroule paisiblement au cours de laquelle nous sensibilisons le grand public sur les programmes du WWF et notamment sur la thématique de la perte de biodiversité si bien incarnée par nos pandas.

Vers 20h00 nous commençons à remballer les petits exposants dans leurs cartons et libérons l’esplanade Charles Trenet .

L’équipe du WWF repartira demain dans ses locaux parisiens tandis que nos marins prendront rendez vous avec le Tour de France à la Voile à partir du 14 jusqu’au 23 juillet sur les 4 étapes méditerranéennes.

Nous vous donnons ainsi rendez vous pour nos prochaines aventures.

Kevin en direct des 1600 pandas

Pas de commentaire »

Il est 11h 30 et  nous sommes prêts pour accueillir les premiers visiteurs.

L’heure du déjeuner arrive, et nous embarquons à bord accompagné de 15 personnes des Enfants de la Mer pour une virée au large et le long des côtes catalanes. Au menu, apéritif déjeunatoire à la bonne franquette. 14h00, nous hissons la grand voile tandis que le ciel, menaçant,  ne tarde pas à gronder.

Nous nous retrouvons ainsi  au large du Cap Bear sous une pluie vivifiante, qui toutefois ajoute un peu de piquant à cette sortie. Le paysage sombre est magnifique, une mer calme mais qui, sous l’égide d’un vent instable, peut à tout moment nous montrer toute sa violence et sa détermination. Tout cela pour dire qu’il ne faisait pas beau !!! De retour au port, un chocolat chaud attend toute l’équipe, et nous nous préparons déjà pour la journée du lendemain, avec nos chers 1600 pandas.

Pas de commentaire »

Dès l’aube, le team WWF s’agite et cogite pour mettre en place les différentes expositions et bâches en tous genres présentes sur le WWF columbus. A cet effet, se mets en place un cours à la sauvette sur les nœuds marins et notamment sur le fameux et élémentaire mon cher Terlain,  nœud de chaise…

Après moult expérimentations, le quai est aménagé et prêt à accueillir le public.

Tandis que Léa anime l’enviro quizz avec quelques enfants, le reste de l’équipe accueille le public sur son stand. Il faut dire que cette première journée fut relativement paisible en termes de fréquentation. Car sous une forte chaleur, 34 °c à l’ombre, les touristes ne s’aventurent même pas sur la plage ou il fait assez bon pour finir en crustacé.

Kevin à bord du WWF columbus.

Pas de commentaire »

Nous sommes remontés vers le Nord-Est cette nuit pour être au large et à l’Est de l’île du Levant ce matin. La matinée est consacrée à l’exploration de deux têtes de canyon, zone de prédilection des cachalots qui s’y nourrissent. Toutes les heures Fabienne met l’hydrophone à l’eau. Premier canyon, des sifflements de Stenella, mais pas de cachalot…

Deuxième canyon, idem. Nous clôturons cette mission en remontant ce deuxième canyon en direction du Hyères pour rentrer au port, le vent nous talonne.

Malgré des prévisions très médiocres pour cette semaine, nous avons tirés notre épingle du jeu et suivant de prés les indications météo. C’est finalement une belle dernière semaine de mission pour ce mois de juin : 10 baleines photo identifiées, 7 biopsiées et un cachalot biopsié.

Rorqual et columbus - © Frédéric Bassemayousse

Rorqual & Stenella - © Frédéric Bassemayousse

Merci aux observateurs, mais aussi et surtout à Jacques et Jean-Yves qui ont assuré notre sécurité pour les navigations de nuit et le pilotage du WWF columbus lorsque que nous travaillons sur les cétacés.

Départ de la prochaine mission Cap Cétacés le 20 juillet.

D’ici là vous pouvez aller à la rencontre du WWF columbus à Argelès sur Mer du 1er au 5 juillet.

Amandine à bord du WWF columbus.

Pas de commentaire »

La météo, parlons-en ! C’est elle qui rythme nos journées, nos itinéraires, nos heures d’observations… Bref la vie à bord. Cette semaine, nous n’avons pas été très chanceux de ce côté là. Elle a été fort capricieuse. Dès dimanche soir, date de notre embarquement, nous savions que la semaine serait difficile. Il a fallu trouver les quelques endroits encore à peu près calme entre deux coups de vent. Nous avons passé la semaine à chercher des zones où nous pouvions observer entre les tempêtes.

Par exemple prenons ce matin. Enfin une accalmie pour les quelques premières heures de la matinée, dixit notre météo, à l’Est du cap Sicié. Fort de cette prévision, les réveils étaient réglés réveils à 5h pour commencer les observations à l’aube et être sûr de ne pas rater le moindre cétacé. Et là, ohhhh surprise à notre réveil : oui, la mer est calme, le vent ne s’est pas levé mais… un brouillard, que dis-je une vraie purée de pois à ne pas voir à plus de 10 mètres, ambiance Atlantique Nord au mois de novembre plutôt que Méditerranée au mois de juin. Quand je dis qu’elle est capricieuse cette météo, hein !!!!

Columbus dans la brume - © Frédéric Bassemayousse

Heureusement pour nous, ce brouillard a fini par se lever et le soleil nous a offert pour la première fois de la semaine une mer calme, sans vent, bref un vrai bonheur pour l’observation. D’ailleurs nous avons rapidement vu nos premières baleines de la journée. Elles étaient collées l’une à l’autre et avançaient paisiblement à la surface de la mer. Elles étaient accompagnées par un groupe de dauphins bleu et blanc très joueurs. Dès que les baleines sortaient de l’eau après une sonde, les dauphins nageaient à leur côté pour notre plus grand plaisir. Nous sommes restées à leur côté le temps de les biopsier, de les photographier et Fred notre photographe a pu en profiter pour faire quelques images des dauphins.

Héhé, je vais m’interrompre. On m’appelle à l’avant du WWF Columbus, une baleine vient souffler à l’horizon. Le temps pour moi de conclure en disant que malgré ces caprices météorologiques, nous avons une belle journée et fait le plein d’observations.

Fabienne à bord du WWF Columbus

17H - Les observations ont repris depuis que Fabienne a fini d’écrire cette chronique. La baleine pour laquelle elle a été appelée en renfort à l’avant a été photo identifiée et biopsiée juste avant que le vent se lève. Nous faisons cap sur l’est du Levant, vent arrière. La journée sera conclue par la rencontre avec un jeune rorqual au sud du Cap Sicié. Nous n’avons que la photo Id, le soleil ce couche il est 20H30. L’équipe pneumatique rentre à bord de WWF columbus.

Amandine à bord du WWF columbus.

Pas de commentaire »

07  juil
Mercredi 24 juin 2009

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord, Missions Cap Cétacés, Photos

Le créneau météo d’aujourd’hui sera pour ce matin seulement, nous avons donc commencé nos observations une heure plus tôt que d’ordinaire. Il est 5h30, le petit jour se lève, les conditions sont correctes mais sans plus.

Malgré ce réveil matinal la première baleine est observée seulement vers 10H30. La photo ID et la biopsie sont faites rapidement, le vent commence à se lever.

12H30, deux autres animaux. Le vent est monté mais la mer reste navigable avec le pneumatique ; nous décidons de partir. Les deux baleines très proches l’une de l’autre au début vont se séparer, nous donnant du fil à retordre. L’équipe restée sur WWF columbus, qui est d’habitude d’une aide précieuse, a beaucoup de mal à nous donner des indications. Le vent couche les souffles qui sont du coup très peu repérables de loin. Nous mettrons plus de deux heures à biopsier et photo-identifier les deux animaux.

En remontant sur WWF columbus, nous remarquons une lamproie, venue se positionner à l’arrière, collant sa ventouse au bateau.

                  

 Comme prévue la météo se dégrade encore en fin d’après midi. Les observations s’arrêtent là pour aujourd’hui. Nous faisons route vers l’Est du Cap Sicié, espérant trouver la petite zone de calme annoncée là-bas pour demain matin.

Pas de commentaire »

A l’occasion des journées de la mer, le WWF columbus était présent les 13 et 14 juin sur l’Ile des Embiez, fief de l’institut océanographique Paul Ricard. Au programme, inauguration de l’écloserie expérimentale par le ministre Jean-Louis Borloo accompagné du secrétaire d’état Hubert Falco et avec la présidente de l’Institut Patricia Ricard.

Depuis sa création et récemment dans le cadre du projet Natura 2000 l’institut observe et analyse la biodiversité autour de l’archipel des Embiez. Forcé de constater que certaines espèces ont pratiquement disparues, telle que l’hippocampe, et que d’autres sont en voie de raréfaction à cause de la pêche, l’institut a démarré un projet d’écloserie, dans le but de réintroduire des individus dans le milieu naturel.Dans le cas de l’hippocampe il s’agit tout simplement d’éviter sa disparition totale.

En marge de cela, le WWF columbus et son équipage, se trouvaient à quai pour exposer au public animations pédagogiques et ses programmes scientifiques. A cet effet, nous avons pu présenter pour la première fois notre exposition photographique Canon.

Ce week End fut aussi celui de belle rencontres sur le bateau, notamment avec Jean-MichelCousteau et Phillipe Mondielli, Directeur scientifique de la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Le dimanche, notre bateau, le Garlaban, ainsi que plusieurs autres navires associatifs se retrouvaient en mer pour une inoubliable séance photos .

Le WWF columbus a depuis reprit la mer dans le cadre de la mission Cap Cétacés jusqu’au 26 juin.

Pas de commentaire »

10  juin
le 7 Juin: Les insolites de St Jean Cap Ferrat

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord, Photos

Hé M’sieur Giraudeau, tu m’signes un nautographe!!

Denis, nouvelle égérie de Rip Curl Eye Wear!!

Pas de commentaire »

10  juin
Escale en plein « Courants d’Ere » !

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord, Photos

Ce week-end, le Columbus a fait une halte au port de Saint Jean Cap Ferrat où se tenait la 4ème édition du « Festival Courant d’Ere ».Autour de beaux livres et de superbes bateaux, cette manifestation est avant tout une grande fête de la mer à laquelle le public participe gratuitement sur terre et sur les flots !

A l’aube de l’été et au bord de la méditerranée, écrivains, marins, scientifiques et artistes se donnent rendez-vous pour partager avec les visiteurs une même passion, celle de la mer. Et c’est dans toute la diversité de son expression que cet hommage, qui se vit à quai et aussi sur l’eau, se savoure : littérature, bien sûr, mais aussi, voile, musique, écologie et arts plastiques…

Fortement engagé en faveur de la protection des milieux marins, le « Festival Courants d’Ere » invite chaque année des océanographes, biologistes, chercheurs, enseignants, membres d’associations engagées pour la préservation de l’environnement…

C’est donc pour profiter de cette tribune offerte par les organisateurs que le Columbus a choisi d’interrompre ses missions scientifiques, le temps d’un petit détour par le Cap Ferrat.

Objectif : comme d’habitude, s’efforcer de remuer les consciences et de sensibiliser petits et grands sur la fragilité des écosystèmes au cours d’ateliers, de conférences, d’expositions et d’animations diverses et variées.

Denis Ody, responsable du Pôle océans et côtes du WWF-France a eu l’occasion de débattre samedi après-midi avec Paul Watson, le fameux fondateur de Sea Sheperd, sur l’avenir de la pêche et de la biodiversité marine devant un public très concerné.

Samedi après-midi et toute la journée de dimanche, le bateau a ainsi accueilli le grand public à bord. L’occasion d’expliquer un peu mieux ses missions à l‘aide d’une visite guidée, pendant que sur la terre ferme, le stand du WWF, adossé à celui de Sea Shepherd, organisait des quiz environnementaux pour les enfants.

Un grand merci à Cyril et Joëlle, les deux bénévoles venus prêter main forte à l’équipage pour ces deux journées d’éveil citoyen. Et une pensée toute particulière pour Corinne.

Pas de commentaire »

27  mai
La vie à bord à Porquerolles.

Publié par WWF, Publié dans Carnet de bord, Photos

Jean-Yves Terlain aux commandes…

Charles Braine aux oignons…

Coco aux tests moteurs…ca marche pô!

Pas de commentaire »

« Articles précédents Articles suivants »